Rechercher
  • Izabela

à propos de la psychopédagogie





Le concept de la psychopédagogie émerge en même temps que l’intérêt pour le développement et la psychologie de l’enfant. Dans les années 20 du 20e siècle, Freud est alors le précurseur de l’idée qu’il est possible d’allier le regard analytique et les méthodes pédagogiques.



Le principe de la psychopédagogie repose donc sur une approche globale, prenant en compte la situation de l’enfant face aux apprentissages en relation avec son développement cognitif, psychique et affectif. Toutefois, pendant une certaine période, son exercice était réservé à quelques professionnels spécifiques dans le cadre exclusif de certaines institutions.


Le visage moderne de la psychopédagogie est celui d’un ensemble de médiations possibles et diversifiées entre l’enfant et son activité de penser et/ou d’apprendre. Les psychopédagogues d’aujourd’hui ont divers formations initiales et parcours et leur démarche, outre la connaissance implicite du développement de l’enfant et de la pédagogie, repose sur l’observation, la bienveillance, l’adaptation et la diversification de moyens d’intervention.

« Le conte ou le jeu, l’image ou le groupe, l’écriture ou le corps, les mathématiques ou la philosophie, vont s’avérer des détours de choix (…) »

Serge Boimare, Pratiquer la psychopédagogie, éd. Dunod, 2019


La psychopédagogie cherche, comme à ses débuts, à répondre aux besoins spécifiques des enfants en difficulté scolaire, psychique, de développement ou de comportement. Ces difficultés peuvent être passagères ou durables, elles peuvent avoir pour origine un trouble du développement cognitif ou une spécificité de fonctionnement, mais aussi une difficulté psychique, comportementale ou encore liée à l’environnement.


Si le travail du psychopédagogue n’est pas de poser un diagnostic, il s’attache à l’identification de tout ce qui induit ou constitue les difficultés d’apprentissage et à leur mise en commun avec l’ensemble des besoins individuels de l'enfant ou de l'adolescent.


Il s’agit pour le praticien de cheminer avec l’élève afin de l’aider à retrouver le goût et le sens d’apprendre, le plaisir de penser, une bonne estime de soi et un meilleur bien-être général. L’objectif de ce travail, qui ne perd pas de vue les exigences scolaires, est toutefois d’améliorer pas tant les performances mais avant tout les compétences individuelles, qu’elles soient cognitives, psychiques ou sociales.


La psychopédagogie d’aujourd’hui s’appuie nécessairement sur les avancées des neurosciences, elle est par définition un domaine pluridisciplinaire et dynamique, et son objectif ultime reste d’aider les enfants et les adolescents à pallier leurs éventuelles difficultés et développer leur plein potentiel.

49 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout